Menu

Préparation des supports

Il y a 4 produits.

Sous-catégories

  • Primaire
  • Barrières anti-remontées d'humidité
  • Ragréage
  • Sous-couches d'interposition
  • Produits complémentaires
Résultats 1 - 4 sur 4.

Pourquoi est-il important de préparer le support ?

Aucun revêtement de sol, quel que soit son niveau de qualité, ne peut rester uniformément durable s'il a été posé sur une surface de sol non apprêtée. C'est l'état et la qualité du support de sol qui détermine l'état et la qualité du revêtement de sol, sous réserve bien entendu, que ce dernier soit de bonne facture. La préparation du support doit donc être effectuée de telle sorte que celui-ci soit plane sans aucune aspérité, d'une propreté exemplaire sans aucun résidu ni débris. Il ne faut pas y laisser la moindre trace de marque de feutre ou de stylo, afin d'éviter tout risque de coloration. Il ne faut donc utiliser qu'un crayon à papier non gras pour effectuer les marquages. Le support doit également être uniforme, solide, sain et lisse. Son niveau d'absorption doit être mesuré afin de s'assurer qu'il ne présente pas de traces d'humidité.

Quelles doivent être les caractéristiques d'un bon support de sol ?

Plusieurs éléments sont indispensables pour pouvoir considérer qu'un support est suffisamment apte à recevoir un revêtement de sol.

  • D'abord le taux d'humidité. Celui-ci diffère d'un pays à l'autre. A titre d'exemple en règle générale, il faut laisser un délai de séchage de deux semaines par centimètre, avant d'utiliser un sol en béton.
  • Ensuite le taux d'absorption et de porosité. Là encore, les mesures peuvent différer selon les réglementations locales. On admet généralement les résultats du test suivant : si une goutte d'eau versée sur le béton met moins de 60 secondes à être absorbée, cela signifie que le support est trop absorbant. Il faut dans ce cas utiliser un primaire qui va réguler la porosité en servant de barrière anti-humidité avant d'appliquer un ragréage. A l'inverse, un support non-absorbant est celui sur lequel une goutte d'eau perle pendant 10 à 15 minutes avant d'être absorbée. Ce n'est pas non plus une situation satisfaisante et il est alors recommandé d'utiliser un primaire d'adhérence.
  • Enfin, le niveau de planéité. Les méthodes de mesure de la planéité d'un sol diffèrent selon les pays. En France, pour un support en béton, la tolérance est inférieure de 7 mm sous la règle de deux mètres. Sous le réglet de vingt centimètres, la tolérance est en-dessous de 2 mm. Il est par ailleurs indispensable de réparer toutes les fissures avant d'installer la colle au sol.

Comment agir sur les supports en cas de chauffage au sol ?

Si la pièce à recouvrir est équipée d'un chauffage par le sol, il faut impérativement le couper au minimum 48 heures avant de débuter les travaux de préparation des supports. Ceux-ci doivent être effectués sous une température ambiante comprise dans une fourchette de 15 à 28 °C. Une fois le revêtement de sol installé, il ne faut pas rallumer le chauffage pendant encore 48 heures, le temps que le séchage puisse agir et il est important de le faire progressivement en augmentant de quelques degrés quotidiennement.