Menu

Colles pour parquet

Il y a 1 produit.
  • • Parquets massifs de grande largeur.• Durcissement élastique du film de colle après prise - Garde une grande compacité• Participe à l'amélioration du confort acoustique des parquets• Colle facile à appliquer - Non agressive pour les vernis• Convient à la pose sur sols chauffants basse température• Emicode EC1 Plus – à très faible émission de COV

    4,26 € HT / kg

    Conditionnement : Seau de 18 kg

Résultats 1 - 1 sur 1.

Quels parquets peuvent-ils être collés ?

Il existe différents types de parquets : parquet contrecollé ou flottant, parquet massif ou parquet stratifié. Ceux-ci peuvent également avoir des essences différentes : chêne, érable, hêtre, teck, frêne,... Il existe par ailleurs, trois techniques de pose pour du parquet : pose flottante, la pose clouée ou la pose collée. Cette dernière est recommandée pour les parquets massifs de 10 à 20 mm, ainsi que pour les parquets contrecollés. Coller un parquet permet de réaliser une pose rapide, sans lambourdage. Cette technique est de plus, compatible avec la présence d'un sol chauffant, puisqu'elle n'empêche pas la diffusion uniforme de la chaleur dans la pièce. Avant d'entreprendre le collage d'un parquet, il est nécessaire que le support soit parfaitement plan. Il existe deux systèmes pour coller un parquet, selon la technique employée : pour une pose collée au cordon, il convient d'utiliser un pistolet à colle ; pour un collage en plein, il faut appliquer la colle à l'aide d'une spatule crantée.

Colle pour parquet : que choisir ?

Pour coller un parquet contrecollé ou un parquet massif, le produit le plus adapté en collage plein est une colle hybride hautes performances. Ce type de colle a de nombreuses propriétés. Elle est d'abord parfaitement adaptée aux parquets massifs qui ont une grande largeur. Après prise, la colle durcie présente une grande élasticité qui permet d'absorber les chocs et conserve une grande compacité. Cette colle est de plus un complément de confort acoustique du parquet et convient parfaitement à la pose collée d'un parquet sur un sol chauffant basse température. C'est enfin une colle qui n'abîme pas les vernis du bois et qui est très facile à appliquer.

Comment coller du parquet en cas de chauffage au sol ?

En cas de chauffage par le sol, la seule technique possible pour poser du parquet, est la pose collée. Un document technique unifié (DTU) référencé 51.2 datant du mois de mai 2009, indique les règles à suivre pour poser les parquets à coller en cas de sol chauffant. Il est important de les suivre, afin que le travail de pose soit optimal. La préparation en amont débute au moins trois semaines avant le commencement des travaux. Il faut alors mettre en route le chauffage au sol, puis l'arrêter 48 heures avant le jour de la pose. Une fois celle-ci achevée, il est conseillé de ne rallumer le chauffage qu'une semaine après, le temps que la colle soit parfaitement sèche. Il faudra alors procéder progressivement en augmentant la température de deux degrés quotidiennement, jusqu'à atteindre le niveau souhaité. Attention, un prérequis impératif est que l’humidité présente dans le support ne dépasse pas un taux de 2 %. Dans le cas contraire, il faut prévoir d'appliquer dessus une barrière anti-remontée d'humidité.

Comment préparer le support du sol avant collage ?

Avant d'y appliquer la colle pour parquet, le support de sol doit être dégraissé et dépoussiéré. Il doit être parfaitement plat, stable et sec. Il doit enfin être exempt de tout produit contrecarrant l'efficacité de la colle, c'est à dire des traces de cire, d'huile, de laitance, de peinture, de rouille, de produits ménagers,...