Menu

Retrouvez l'équipement nécessaire à la pratique du tennis sur Pour Le Pro : raquettes, balles, filets et lanceuses de balles pour vos entraînements.

Tennis

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Filet
  • Chaise d'arbitre
  • Autres produits

Tennis

Quelle est l'origine du tennis ?

Le tennis est une des déclinaisons sportives du jeu de paume. Ce jeu est de création française et date du XIIIe siècle. Il aurait été imaginé par des moines qui souhaitaient pratiquer des exercices au sein de leur monastère : utilisant le cadre de leur cloître, murs, poutres et sol, ils jouaient avec une balle appelée l'esteuf, qu'ils tapaient à l'aide de la paume de leur main. Au fur et à mesure des années, le jeu de paume a évolué. La main dont l'utilisation s'avérait douloureuse est d'abord recouverte d'un gant, lui-même renforcé par un cordage un peu plus tard. Puis vinrent les battoirs en bois, préludes à l'apparition de la première raquette au XVIe siècle. Celle-ci était composée d'un long manche et d'un cadre autour de cordes en boyaux de mouton. Exporté dans le monde, le jeu de paume est favorablement accueilli en Europe, aux États-Unis, en Australie, sous le nom de royal tennis et en Angleterre, où il était désigné par court tennis.

D'où vient le mot tennis ?

Durant une partie de jeu de paume, le serveur avait l'habitude de prévenir son adversaire avant d'envoyer la balle, en lui criant le mot « tenez ». Ce mot se prononçant « tenèts » en ancien français, les Anglais s'en seraient emparés en traduisant la locution par « tennis ». Outre le nom de la discipline, le jeu de paume a également légué d'autres expressions au tennis. Ainsi par exemple, le mot « court » qui désigne aujourd'hui l'aire de jeu et qui faisait autrefois référence à la cour du roi, où se pratiquait le jeu. Tel encore le mot « service » qui est issu des coutumes du Moyen-âge quand c'était à un serviteur qu'il revenait de mettre la balle en jeu.

Qui a inventé le tennis moderne ?

400 ans après l'invention française du jeu de paume, un Anglais, le major Walter Clopton Wingfield fait aménager sur la pelouse de sa belle résidence londonienne, un jeu à base de raquettes et d'un balle. Il en dépose le brevet en 1874 sous la dénomination grecque de « Sphairistiké », qui signifie « art de la balle », puis simplifie le nom en 1877, sous le nom de lawn-tennis, pour « jeu de paume sur gazon ». Le major Wingfield entreprend même de commercialiser son invention en proposant à la vente une boîte comprenant quatre raquettes légères, un filet avec des piquets pour le fixer, ainsi que des bandes permettant de délimiter un terrain. Le succès de ce kit avant l'heure est immédiat, d'autant plus que des règles officielles sont parallèlement publiées.

Le jeu s'étend et se démocratise dans l'ensemble de l'Empire britannique, perdant au passage l'adjectif de « lawn », puisque le tennis se jouait indifféremment sur terre battue ou sur ciment, tout le monde ne disposant pas de gazon. Le premier championnat de tennis est organisé en 1891 en France et les courts de tennis commencent à se construire au sein des clubs sportifs, mais également dans les enceintes des résidences hôtelières et des lieux de loisirs. 1881 est l'année de création de l'US Open, suivi par l'Open d'Australie en 1905 et de Wimbledon et de Roland-Garros, quelques années lus tard. Quant à la Coupe Davis qui oppose les nations du tennis mondial, elle est créée en 1900.

Le Tennis, sport emblématique des sports de raquette, médiatisé en France avec le mythique tournoi de Rolland Garros. Avec un nombre de pratiquants licenciés stable, le Tennis se voit être proposé au plus jeune âge : 4-6 ans. Il s’agit d’une pratique sportive intense qui nécessité dextérité, anticipation, tactique, endurance physique et un mental solide. Pratiqué en simple ou en double, le Tennis est définitivement un sport complet.